Les permis de votre Auto-École Bénéteau à Rochefort

Découvrez nos différents permis et formations

Notre auto-école met à votre disposition des cours de conduite pour le permis B (boite manuelle et boite automatique), de moto (A2 et 125) et de cyclomoteur. Nos formateurs vous accompagnent durant vos conduites sur la route. Ils vous assurent le passage de l’examen dans une ambiance conviviale.

Permis B et boîte auto

Le permis B boîte manuelle

Il permet de conduire les véhicules automobiles

  • ayant un poids total autorisé en charge (PTAC) qui n’excède pas 3,5 tonnes
  • affectés au transport de personnes ou de marchandises
  • conçus et construits pour le transport de huit passagers au maximum non compris le conducteur
Peuvent également être conduits les véhicules mentionnés précédemment, attelés d’une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est inférieur ou égal à 750 kilogrammes.
Les mêmes véhicules peuvent être attelés d’une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est supérieur à 750 kilogrammes, sous réserve que la somme des poids totaux autorisés en charge (PTAC) du véhicule tracteur et de la remorque de l’ensemble n’excède pas 4 250 kilogrammes.

Le permis B limité aux véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique

Depuis le 1er janvier 2017, les titulaires du permis B limité aux véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique peuvent conduire un véhicule en boîte manuelle de même catégorie à condition de suivre une formation de 7 heures. Cette mesure s’applique aux personnes qui conduisent des voitures automatiques  pour des raisons non médicales.

Formations handicapés

Vous trouverez sur le site ceremh.org les  établissements proposant les formations en fonction du handicap.

PERMIS MOTO A1 (125) A2 ET A

PERMIS A1 (125 cm3)

Accessible dès l’âge de 16 ans, le permis A1 permet de conduire une motocyclette légère ou un tricycle à moteur d’une puissance de 15 kW maximum.

PERMIS A2 (- de 35 kw)

Depuis le 2 juin 2016, le permis A2 est destiné à tous les conducteurs de motocyclettes, dès 18 ans,  avec ou sans side-car, d’une puissance n’excédant pas 35 kW et dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW/kg. Ces motocyclettes ne doivent pas être issues d’un modèle développant plus de 70kW.

PERMIS  A (+ de 35 kw)

Le permis A permet de conduire toutes les motocyclettes avec ou sans side-car, ainsi que tous les tricycles à moteur quelle que soit leur puissance. Son obtention est soumise à une formation de 7h si vous êtes détenteur du permis A2 depuis au moins 2 ans. Cette formation peut être effectuée dans un délai de 3 mois avant la date d’anniversaire des 2 ans.


DEPUIS LE 1 MARS 2020, L’ETM (EPREUVE THEORIQUE MOTO) EST OBLIGATOIRE POUR TOUS

PERMIS AM (BSR)

La catégorie AM du permis de conduire est équivalente au Brevet de Sécurité Routière (BSR). Elle n’entre pas dans le régime du permis à points.


Ce permis peut être délivré à partir de 14 ans à l’issue d’une formation spécifique de 8 heures, délivrée par les écoles d’enseignement de la conduite automobile.

LES STAGES POSTPERMIS ET REDUCTION PERIODE PROBATOIRE

À partir du 1er janvier 2019, les titulaires d’un premier permis de conduire qui auront suivi une formation complémentaire « post-permis » bénéficieront d’une réduction du délai probatoire.

Pourquoi la création d’un tel dispositif ?

En 2020, les conducteurs novices ont été impliqués dans un quart des accidents de la route ayant entraîné des blessures ou la mort ; près de 500 d’entre eux y ont perdu la vie.
Au cours des six premiers mois après l’obtention du permis de conduire, il existe un pic d’accidents chez les conducteurs novices. Le risque d’être impliqué dans un accident mortel est multiplié par 2 dans les trois premiers mois et par 1,5 dans les trois mois suivants. En cause ? Un sentiment de surpuissance dans les mois qui suivent l’obtention du permis de conduire. L’objectif de la formation post-permis est de susciter chez les conducteurs novices un processus de réflexion sur leurs comportements au volant et leur perception des risques au moment où ils acquièrent davantage d’assurance.

Quand prend-il effet ?

La réduction de la période probatoire à l’issue d’un stage post-permis sera mise en place à partir du 1er janvier 2019, conformément à la décision du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015 (mesure D17). Cette formation complémentaire s’adresse donc exclusivement aux titulaires d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1, B ou BEA) entre les 6e et 12e mois qui suivent son obtention, ni avant, ni après. Le décret 2018-715 paru au Journal officiel du 3 août 2018 introduit dans le code de la route la possibilité d’une formation post-permis exclusivement réservée aux conducteurs novices.

Une formation certifiée dans une école de conduite labellisée

La formation sera dispensée uniquement par les écoles de conduite détentrices d’un label « qualité », délivré par les services de l’État garantissant la qualité de sa formation. La formation sera collective afin de permettre un maximum d’échanges sur les expériences de conduite entre les conducteurs d’une même génération. Sa durée est limitée à une seule journée (7 heures). Un enseignant de la conduite spécialement formé sera responsable de l’animation de chacune de ces journées. Le contenu de la formation, élaboré par des spécialistes de la sécurité routière, fera l’objet d’un arrêté pour garantir un programme de formation homogène sur tout le territoire.

Réduction de la période probatoire

Depuis 2003, le permis de conduire est probatoire et doté d’un capital de 6 points à son obtention. Une période de 3 années durant lesquelles le permis est crédité de 2 points tous les ans est indispensable pour que le conducteur gagne en maturité et obtienne ses
12 points. Cette période probatoire est réduite à deux ans pour ceux qui ont opté pour la conduite accompagnée (apprentissage anticipé de la conduite pour la catégorie B). Ainsi, lorsque la formation post-permis sera suivie, la période probatoire se verra réduite de 3 à
2 ans pour le titulaire d’un permis B traditionnel et de 2 ans à 1 an et demi pour un novice qui aura suivi l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) pour la catégorie B.